×

Message d'erreur

Notice: unserialize(): Error at offset 4 of 4 bytes in variable_initialize() (line 1202 of /home/yeeorg/public_html/includes/bootstrap.inc).

Exposition "Younous le Derviche"

Yazıcı-dostu sürüm

L'exposition "Younous le Derviche" de l'artiste turc Ömer Kaleşi à la rencontre des amateurs d'arts à Paris.

A l'inauguration de cette exposition initiée par l'Institut Yunus Emre et qui s'est tenue du 13 au 19 décembre 2019 à la Grande Mosquée de Paris, le peintre Ömer Kaleşi a parlé des 27 œuvres  de l'exposition. 

Ömer Kaleşi qui définit son inspiration artistique par ces mots: "N'importe quel artiste peintre qui vient à Paris prend pour modèle la Tour Eiffel, Montmartre, le Moulin Rouge, etc. Une fois rentré chez lui, il est fier d'exposer sur la "Ville Lumière". Moi, je peins des derviches, des bergers, des enfants, des hommes et des femmes, des drames balkaniques...et surtout des têtes.", a qualifié son exposition "Younous le Derviche" comme suit:

"Depuis plus de cinquante ans je me suis installé à Paris, une ville que j'aime et que pourtant je n'ai jamais peinte. Chaque soir, je vais me promener dans mon quartier sur le boulevard Arago. A l'automne, tous les ans, on coupe trois ou quatre branches malades et, au printemps, on les remplace par de jeunes arbres. En 2003, ce sont près de soixante arbres qui ont été coupés. Et l'année suivante, cent soitxante ont été abattus. Les médias en ont parlé, dans le monde entier les marronniers souffraient de la même maladie. Boulevard Arago il ne restait que des troncs de trente à quarante centimètres plantés dans le sol. A partir de ces trous noirs, j'ai peint 40 tableaux. J'ai fait jaillir des têtes comme si la vie renaissait de ces cendres...des derviches, des bergers, des enfants, des hommes et des femmes. Comme bien d'autres peintres avant moi, là même où j'habitais, je peignais à mon tour cette ville qui m'avait tant donné. J'étais heureux d'avoir payé ma dette à Paris".

Le soir du vernissage, les invités ont eu l'occasion d'écouter  l'artiste de ney turque Pelin Başar et les lectures de poésie de Mevlâna et Yunus Emre de l'artiste française Carole Latifa tout en découvrant des saveurs uniques de la cuisine turque.